Yves Joly marketingformation

5 minutes reading time (973 words)

Pourquoi nous devrions écouter nos émotions !

Notre cerveau ne c'est pas créé d'un coup ! Des millions d'années ont été nécessaires à son développement et il est constitué de plusieurs parties qui ont des rôles très précis.

La région la plus ancienne de notre cerveau est le cerveau reptilien.

C'est lui qui commande toutes les fonctions vitales nécessaires à la survie. Il comprend le tronc cérébral et le cervelet. Il est fiable, mais a tendance à être plutôt rigide et compulsif…

Le cerveau limbique est apparu avec les premiers mammifères et ses fonctions premières et prioritaires sont la gestion de nos émotions (peurs, colère, tristesse, joie, etc.), sa capacité à mémoriser les comportements agréables ou désagréables, c'est le siège de nos jugements de valeur, souvent inconscients, qui exercent une grande influence sur notre comportement.Et c'est aussi le siège neurologique de notre système immunitaire, qui nous protège, en combattant les virus et autres bactéries qui nous agressent. Il comprend principalement l'hippocampe, l'amygdale l'hypophyse et l'hypothalamus.

Le « néocortex », qui prend de l'importance chez les primates et culmine chez l'humain avec nos deux grands hémisphères cérébraux qui prennent une importance démesurée. C'est grâce à eux que se développera le langage, la pensée abstraite, l'imagination, la conscience et que peut se constituer la culture.

Le néocortex est souple et a des capacités d'apprentissage quasi infinies. C'est aussi grâce au néocortex. La compréhension est le couronnement de l'évolution de l'être humain.

Nos émotions vont donc naître dans notre cerveau limbique.

Dans le monde des affaires, nous nous efforçons de garder la tête froide et d'être rationnel, il est facile de parler des émotions comme des choses à contrôler et dont il faut se détacher, afin de ne pas obscurcir notre jugement.

Mais nos émotions, positives ou négatives, sont des messages porteurs d'informations précieuses et si nous les ignorons, c'est à nos risques et périls.

Sur le tableau de bord d'une voiture, il y a une multitude de témoins d'avertissement, pour l'huile, l'eau, les freins, etc. Ils s'allument pour nous informer qu'il y a quelque chose qui ne fonctionne pas bien.

Personne n'aime voir ces témoins s'allumer, parce que si c'est le cas, nous devrons arrêter le moteur et faire réparer notre voiture.

Personne ne veut voir ces témoins s'allumer. Mais ça serait encore pire s'il y avait un problème avec notre niveau d'huile et que le témoin ne s'allume pas. Nous continuerions à rouler jusqu'au moment où le moteur casserait.

Voilà à quoi servent les émotions « négatives » comme la colère ou la peur. Nous ne voulons pas les expérimenter - elles sont désagréables -, mais elles sont conçues pour nous donner des informations précieuses sur notre situation, voire peut-être, de nous sauver la vie.

La colère, généralement, nous informe que quelqu'un transgresse nos limites.

La peur est conçue pour nous dire que nous sommes face à une situation dangereuse ou tout au moins qu'il y a des choses que nous devons surveiller.

Si nous supprimons ou ignorons des émotions désagréables, nous manquons le message que celles-ci désirent nous transmettre.

Parfois, les menaces disparaissent ou les situations se résolvent, sans que nous ayons à faire quoi que ce soit et l'émotion peut disparaître.

Mais si l'émotion persiste, c'est qu'il y a une bonne raison et qu'il y a toujours quelque chose dans notre situation dont nous devons nous occuper.

Parfois, notre esprit inconscient remarque des choses dans notre environnement ou sur d'autres personnes, que notre conscience n'a pas remarquées - ou qu'elle a volontairement rejetées parce qu'elle ne trouve pas d'explications logiques.

Peut-être que, dans le passé, nous avons rencontré un vague sentiment de malaise dans une situation qui ressemble beaucoup à celle que nous vivons - que ce soit une offre d'emploi, la possibilité de travailler avec quelqu'un ou même une relation amoureuse - et nous avons ignoré ce ressenti et quelques temps après nous avons remarqué que les choses ne fonctionnaient pas si bien dans la pratique ?

Les émotions sont conçues pour être éphémères. Idéalement, notre esprit inconscient enregistre que quelque chose dans notre environnement a besoin d'une attention particulière. Il crée une émotion pour communiquer avec nous. Nous recevons le message de l'émotion et si nous agissons, l'émotion peut disparaître, car elle n'est plus nécessaire. Son travail est fait.

Lorsque nous ignorons ou supprimons l'émotion, elle peut persister (surtout si la menace est toujours présente).

Elle peut revenir plus forte ou sous une forme différente, jusqu'à ce que nous ne pouvions plus ignorer son message.

Nous pouvons gagner du temps et éviter des sentiments désagréables en prêtant attention à l'émotion plus tôt, en reconnaissant son message et en agissant sur elle.

Parfois, le "témoin émotionnel" peut s'allumer parce que certains éléments de la situation actuelle nous rappellent des situations difficiles ou dangereuses de notre passé, plutôt que parce qu'il y a une réelle menace actuelle. La zone du cerveau appelée l'amygdale qui balaie constamment notre environnement pour assurer notre sécurité fonctionne sur un mode de pensée « identique » plutôt que logique.

Il arrive parfois qu'il donne un « faux positif » basé sur les événements émotionnels passés.

Comment écouter nos messages émotionnels :

Lorsque nous ressentons une émotion que nous jugeons désagréable et que nous ne savons pas immédiatement pourquoi nous nous sentons comme ça, au lieu de la supprimer ou de l'ignorer, faites ceci :

  1. Prenez un moment pour vous, dans un endroit où vous ne serez pas dérangé.
  2. Prenez conscience de ce sentiment – prêtez-lui toute votre attention.
  3. Demandez-vous « Quel est le message de ce sentiment ?» - Et donnez-vous un peu de temps pour permettre à la réponse d'arriver.
  4. Dès que vous devenez conscient de ce que ce sentiment essaie de vous dire, décidez quelles mesures vous allez prendre pour faire face au défi ou à la menace. Vous remarquerez que le sentiment disparaît et que vous vous sentez mieux, dès que vous commencez à prendre des mesures.

Je vous souhaite de gérer au mieux vos émotions.

La stratégie de créativité de Léonard de Vinci
La motivation
Comment for this post has been locked by admin.
 

By accepting you will be accessing a service provided by a third-party external to http://marketingformation.ch/