Yves Joly marketingformation

2 minutes reading time (438 words)

Multitâche ou Monotâche

Dans le monde des affaires actuel, les entreprises doivent faire plus, avec moins et on demande aux employés de travailler plus rapidement et plus longtemps.

La majorité des employés dans un bureau passent leur temps à sauter d'une tâche à l'autre, croyant que le multitâche les rend plus efficaces.

Des études ont toutefois démontré que le multitâche n'est plus une compétence dont il faut se vanter, mais dont il faut s'inquiéter.

Ces études suggèrent que le multitâche nous amène à faire plus d'erreurs, à retenir moins d'informations et à changer le fonctionnement de notre cerveau.

Comment votre cerveau fait du multitâche

Le cortex préfrontal commence à fonctionner chaque fois que vous avez besoin de mobiliser votre attention. Cette partie de votre cerveau vous aide à garder votre attention orientée sur un seul objectif et à accomplir la tâche en coordonnant les messages avec d'autres systèmes cérébraux.

Travailler sur une seule tâche signifie que les deux côtés du cortex préfrontal travaillent ensemble en harmonie. L'ajout d'une autre tâche force les côtés gauche et droit du cerveau à travailler indépendamment.

Les scientifiques de l'Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale (INSERM) à Paris l'ont découvert lorsqu'ils ont demandé aux participants de l'étude d'effectuer deux tâches en même temps, tout en effectuant une imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (IRMf).

Les résultats ont montré que le cerveau se divise en deux et nous fait oublier des détails et commettre trois fois plus d'erreurs lorsque nous travaillons sur deux buts simultanés.

Il est important de noter que le multitâche lors de tâches naturelles, comme manger et marcher est beaucoup plus facile que des tâches plus complexes telles que l'envoi d'un SMS en conduisant (ce qui peut devenir criminel).

Les tâches naturelles sollicitent moins le cortex préfrontal, ce qui facilite la transition entre manger et se rendre à votre prochaine réunion.

Non seulement le multitâche nous rend moins productifs, mais cela peut aussi réduire notre QI et notre efficacité globale au travail.

Le multitâche affecte votre QI

Une étude de l'Université de Londres a montré que les participants qui font du multitâches lors de tâches cognitives subissaient une baisse de leur QI similaire à celle d'une personne qui est restée éveillée toute la nuit.

Certains personnes qui travaillaient en multitâche ont vu leur QI baisser de 15 points, ce qui leur laissait le QI moyen d'un enfant de 8 ans.

La prochaine fois que vous vous retrouverez dans une réunion, en essayant de jongler entre écouter votre patron et répondre à vos emails urgents, sachez qu'en définitive, peu d'informations des deux tâches seront conservées.

Leader ou Manager
Les 10 lois de la gestion du temps
Comment for this post has been locked by admin.
 

By accepting you will be accessing a service provided by a third-party external to http://marketingformation.ch/